samedi 15 septembre 2018

Photo des élèves de mon école en 1971-1972 à Félines-Minervois

http://image-parcours.copainsdavant.com/image/750/1248034542/1437749.jpg


Image associée
Alors, je porte à l'époque le nom de l'époux de ma mère. Ils divorceront et je reprendrai mon nom de naissance, Raimbault. Ma soeur Barbara aussi.

Article dans le Midi Libre:

Publié le  

En cette année 1971, la rentrée scolaire est le 14 septembre, ce sera la dernière année où le jour d'interruption des classes est le jeudi, le ministre de l'éducation est Olivier Guichard, sous la présidence de Mr Georges Pompidou. Félines, village viticole et industriel avec les établissements Mathieu, compte 530 habitants, Jean Louvière est maire, le commerce et l'artisanat local sont en plein essor, la population active travaille durement, la vie au village est paisible, calme et tranquille.
Pour la scolarité des enfants félinois, de l'année 1961 aux années 80 Mme Corbière assure la garderie des petits jusqu'à 4 ans, dans l'actuelle bibliothèque. Pour le primaire deux enseignantes se partagent l'effectif des élèves, Mme Chabbert, institutrice à la retraite en 1990, enseigne les 5/7 ans dans le bâtiment actuel côté route et Mme Julien, institutrice et directrice, aujourd'hui décédée, prépare les 8/10 ans au passage vers le collège, sa classe est côté rue. Les deux cours sont séparées d'une barrière de ciment, mais un accès permet d'aller jouer d'une à l'autre. Deux voyages annuels sont organisés, « le petit » pour les élèves et « le grand » en fin d'année, auquel les parents peuvent participer, permet de visiter des lieux plus éloigner,  les familles ne voyagent pas comme aujourd'hui. Les enfants correspondent avec l'école de Cologne, dans le Gers, avec laquelle échanges et rencontres sont organisés.
Chaque année le photographe fait le cliché des élèves scolarisés, sur celui de 71/72, soit une trentaine, la moitié réside et travaille sur le village ou les villages voisins Hérault ou Aude. Les plus grands, sur la photo, ont ou vont faire cinquante ans et tous pourront se souvenir des années scolaires passées sur les bancs de l'école communale de Félines-Minervois.

Photo :
Rang du haut : Maria Escobar, Sylvie Borrèda, Claude Muret, Marie-Josée Colin, Dominique Baillot, Rémy Millies, Jean Lignières, Philippe Lignières, Philippe Chabbert, Jean-François Escande, Pascale Escande.

Rang du milieu : Christophe Fontrouge, Jean-Luc Marty, Alain Vaissière, Alain Baillot, Sylvie Chabbert, Bruno Durand, Anne Fraisse, Serge rieussec, Barbara Baillot, Eric Berdeil.

Rang du bas :
Félix Saffon, Jean -Marc Colin, Joséphine Escobar, Christophe Berrux, Gilbert Colin, Jean-Luc Millies, Laurent Marty, Ghyslaine Roux, Gilles Salles.
Remerciements à la Mairie de Félines-Minervois et à Mme Chabbert pour les renseignements.

samedi 1 septembre 2018

Effacé, d'Alain Raimbault (oui, moi) à L'instant même


Voici mon troisième roman de littérature générale, qui est aussi mon 30e livre! 
Il va sortir le 17 septembre 2018 au Québec, et au Canada. Et en novembre 2018 
normalement en France. 





Fiche du distributeur Dimédia: 

Un narrateur s’adresse à l’enfant qu’il a été pour lui rappeler un passé douloureux et violent. Si le sujet est difficile, Alain Raimbault sait trouver les mots pour l’aborder avec franchise, voire humour. De la France au Québec, d’une maison de passe parisienne à la campagne, l’histoire d’un jeune garçon devenu homme se dévoile dans un rythme rapide et vif, sans complaisance.

Une nuit, tu ne rêves pas. Tu écris. Des lignes noircissent les pages blanc-crème qui apparaissent par magie devant tes yeux. Tu écris, écris, écris. Les lignes avancent comme une pluie de fourmis sur les pages. Tu écris plus vite que tu ne lis. Tu imagines des histoires qui s’écrivent seule, guidées par ta volonté de droitier. C’est toi qui écris même si tu ne vois pas ta main. Tu écris des histoires de voyages principalement, des gens vivent des aventures et c’est la plus belle nuit de ta vie. Tes images sont des métaphores. Tu rêves en métaphores. Tu écris des livres, la page tourne et tu poursuis. Des heures et des heures d’heureuses écritures. Lorsque tu te réveilles, tu sais. Tu sais que tu seras écrivain. Écrivain de jour. Avec de vrais livres en papier. Qui t’attendent. Tu les as vus. Ton rêve te l’a dit. Tu vas écrire ces livres pour savoir ce qu’ils racontent. Ils t’attendent. Tu sais !



Dans la Devoir du 1er septembre 2018:
"À SURVEILLER AUSSI
Effacé, d’Alain Raimbault
Entre la France et le Québec, entre la lourdeur des mots et l’humour, le narrateur parle à l’enfant qu’il a été et lui rappelle le passé violent qui l’habite toujours. (L’instant même, le 17 septembre)"
source: Le Devoir

Dans la revue Les libraires fin août 2018:
"Dans Effacé (L’instant même), Alain Raimbault raconte l’histoire d’un passé douloureux, qui a forgé le jeune garçon maintenant adulte."


http://vitrine.entrepotnumerique.com/resources/9782895029656 

Table des matières

Effacé1
Guéret9
Paris15
Perpignan69
L’Espagne83
Narbonne93
Montréal131

Formats disponibles :

  • EPUB

    Protection: Filigrane14,99$
  • PDF

    Protection: Filigrane14,99$